Pages versus pajes

Une erreur est survenue dans ce gadget

samedi 7 novembre 2009

Allons donc ciné-chiner !

10 commentaires:

  1. la pipe a Tati ayant été volée deux fois en ce monument là , ils ont décidé de lui filer une cigarette !
    étonnant , non ?

    RépondreSupprimer
  2. Ah oui, Tati ! Faudrait parler de ses plans larges qui ont influencé plus d'un réalisateur... Mais j' dirai rien pour l'instant.

    RépondreSupprimer
  3. Les vacances de monsieur Hulot et le comique de répétition avec la serviette dépliée ou le jeu de ballon

    RépondreSupprimer
  4. Si vous allez le chercher à Tatihou méfiez-vous des marées...

    RépondreSupprimer
  5. Quelques flashes parmi des dizaines : la secrétaire serrée à outrance dans une jupe qui l'empêche de se déplacer autrement qu'à tati-llons sur ses talons hauts !
    Et la fontaine pour la frime que l'on arrête si l'hôte qui arrive est un familier ...
    Et cette silhouette dégingandée, qu'on se demande comment elle arrive à se déplacer sans tomber, Et l'impression de solitude absolue du réalisateur face à la caméra ...

    RépondreSupprimer
  6. Ces plans et tant d'autres, un bonheur rien qu'à y songer. Maintenant j'ai une ♪♪♪ de 'Mon oncle' en tête.

    RépondreSupprimer
  7. OK OK
    ce devrait être sur l'autre blog :-)

    RépondreSupprimer
  8. C'est ce que je me disais aussi...
    J'ai une grande tendresse pour Jour de Fête, mais mon Oncle est un monument d'inventivité et de drôlerie. On ne se lasse pas de voir et de revoir cette figure lunaire, un mélange de Chaplin, Harold Lloyd et Pierre Etaix.

    RépondreSupprimer
  9. Faut que je me mette à poils pour que l'on me retrouve là-bas ?

    RépondreSupprimer
  10. merci pour vos "réactions" c'est ce que j'espérais : là où vous irez , j'irai !

    RépondreSupprimer

Ainsi vous voici cactussés