Pages versus pajes

Une erreur est survenue dans ce gadget

lundi 9 novembre 2009

Confiture de Mur sauvage ( à l'occasion des 20 ans , hommage )

"Tout commence d'abord par la cueillette , à Firminy ou ailleurs , au risque et péril des participants ! oui ! c'est dangereux cette affaire ! il faut souvent beaucoup marcher avant de trouver les buissons magiques qui donnent ces fabuleux fruits noirs , puis il faut les ramasser avec précautions : ronces , orties et prunus sauvages en tout genre vous barrent la route du bonheur , et ça  sans compter sur la faune locale , qui certes ne vous ferait aucun mal ! mais c'est psychologique : me faire courir dessus par des araignées velues , des punaises ou pire , des mantes religieuses...rah....je frissonne d'horreur...
bref ,  quand vous rentrez après des heures de dégustation (on ne peut pas s'empecher d'en goûter , pour voir , surtout les plus grosses !) , de griffures et de rencontres diverses et variées ! vous êtes fières de vos efforts !

vous pouvez commencez la préparation de la confiture ! (pensez à ramasser une petite poignée de mûres rouges , c'est mieux , il faut un peu d'acidité pour la confiture )
-2 kg de mûres
-sucre cristal (en fonction du jus receulli , dans la proportion : 600g de sucre pour 1 kg de jus )
-1 càs ( = cuillère à soupe ) de jus de citron
faites cuire vos mûres préalablement rincées un petit quart d'heure afin de les faire éclater et rendre leur jus
passez les au moulin à légumes pour récupérer le jus et la pulpe seulement et jetez les grains à la poubelle ( je déteste trouver des grains dans la confiture...c'est comme la salade ou le persil , ça a le chic pour se glisser entre les dents !!!)
pesez le jus et rajoutez le sucre suivant les proportions que je vous ai donné plus haut et le jus de citron
faites cuire 10 à 15 min en remuant souvent
bien écumer la mousse qui se forme au début , et arrétez la cuisson quand la confiture nappe bien la cuillère et forme une petite boule ronde lorsque vous versez une petite quantité dans un verre d'eau froide
versez dans des pots à confiture préalablement lavés dans de l'eau bouillante , fermez le couvercle et retournez votre pot pour finir de stériliser l'ensemble
après combat avec la nature , cuisson éclaboussante , salissante , et vaisselle encombrante...regardez vos jolis pots qui seront mangés en un clin d'oeil ( in the twinkle of an ail )!!!
tartinée sur du pain frais ou de la brioche....dans un fromage blanc nature...sur un sorbet de fruit ...sur des sablés...à vous de trouver les déclinaison possible....moi , je suis épuisée !!! trop fatigant de faire de la confiture de mûres sauvages ...grrr...."
( merci à  Khala and Co , son site est dans le titre )

( Faut abuser du Corbusier ! )

4 commentaires:

  1. je mérite déjà la médaille mur-veille alors :
    ( sachons rire de tout , ainsi va mon avis )

    RépondreSupprimer
  2. Les murs sont durs, les mûres sont mûres ; les arts mûrs sont là bien sûr mais les armures sont briquées...
    Et puis on s' demande pourquoi tout ça sent la saumure.

    RépondreSupprimer

Ainsi vous voici cactussés