Pages versus pajes

Une erreur est survenue dans ce gadget

jeudi 5 novembre 2009

秋刀魚の味 (Sanma no aji) _ Cinémas , cinéma _

à l'heure du thé de Clopine Nette ou pas 
faut voir voire revoir :

Le Goût du saké
de Yasujiro Ozu , pendant que vous y êtes ; peut très bien  se voir ou se revoir sur votre vieux  poste télé , ce qui n'est plus le cas avec les films plus récents )_ "le dernier film du cinéaste, sorti en salles moins d'un mois avant qu'il ne décède le 12 décembre 1963 des suites d'un cancer." dit mon pote Ouikiki ! Sissi !_

(  comme d'habitude
la photo choisie a un sens profond
malgré les apparences trompeuses
pouvant exister )

28 commentaires:

  1. époque bénie , oui oui où Antenne2 nous prenait par la main pour son Ciné-club et ses hommages royaux : souvenirs souvenirs d'une autre époque !
    j'ai même eu la chance , alors interné en mon lycée , de connaître les ciné-clubs obligatoires une fois par mois voire par émois : quelles belles empoignades alors entre nos profs qui , nous oubliant et tant mieux , se laissaient aller alors à des ébats d'un autre âge : merci à eux qui m'ont " appris " un certain cinéma ! même le prof de latin lutinait diablement bien ses chères collègues d'alors ; chacun restait toujours sur ses positions mais ce n'était pas grave !

    RépondreSupprimer
  2. un exemple parmi d'autre :"Броненосец Потёмкин, : Bronenosec Potëmkin" ( le cuirassé Potemkine )un soir , Ladri di biciclette "le voleur de bicyclettes" un autre soir !
    que c'était pas facile , c'est vrai , au tout début mais après ............ merci à eux qui m'enseignèrent alors en mes nombreuses souffrances ; ils sont presque tous morts d'ailleurs depuis :-( _ pas par ma faute , pas ma faute de mieux _

    RépondreSupprimer
  3. J'adore Ozu, chaque plan est une superbe photographie, une composition picturale.
    Du cinéma intimiste, pas comme ces courses poursuites qui nous essouflent et ne font pas dans le détail.

    RépondreSupprimer
  4. Dites-moi, en VO ? parce que doublé en français, c'est pire qu'un supplice chimois pour noi !

    RépondreSupprimer
  5. hello vous :-)
    oui , caméra fixe , caméra fixe !
    bien à vous ! ( un beau coffret OZU est sorti l'an dernier , non ? )

    RépondreSupprimer
  6. oui oui en VO , je ne vais au ciné qu'en VO : imaginez des indiens parlant italien malgré tout le respect que je n'ai pas pour Berlu :-)

    RépondreSupprimer
  7. Un de mes films préféré est Tem po po... Mais y a pas grand monde qui l'a vu apparement... Un film japonais drôle et sinistre autour de deux petits restaurateurs qui essaient de se concurrencer... Y a des concours de soupe qui sont à pisser de rire... Et puis, y a un érotisme dingue et propre et salutaire et incitatif dans ce film... Notamment, un homme et une femme qui se passent et se repassent un jaune d'œuf de bouche à bouche sans le déchirer, sauf à la fin bien sûr... miam miam.. Ouh, très chaud... A voir, faites-moi confiance... Sauf si vous l'avez déjà vu... ou à revoir...

    RépondreSupprimer
  8. Mon ami Ouikiki me dit qu'Ozu a tourné aussi "Le collège est un endroit agréable" mais aussi "Où sont mes rêves de jeunesse ?" J'ai été internée aussi pendant 3 ans, eu droit au ciné-club, mais pas à la télé : sur écran de cinéma, bobines louées par un copain fan de cinoche, dont le rêve était de devenir cinéaste. On n'en a jamais entendu parler (du copain...) Vu entre autres : Alphaville, Le septième sceau, Le cuirassé P., Cris et chuchotements...
    Nourrie moi aussi aux ciné-clubs TV du vendredi et du dimanche soir. Je n'en ai jamais raté un seul et je me souviens encore des musiques du générique qui annonçaient que la séance allait enfin commencer. A l'époque on n'était pas encore envahis par la pub, le paradis, quoi. Plus tard, il y a eu La dernière séance d'Eddy Mitchell.
    Pour en revenir au Goût du saké, j'avais adoré ce film. Et j'ai une tendresse pour le ciné asiatique (un certain). L'inévitable In the mood for love et les très beaux films de Kitano (dont Hana-bi), en passant par Misogushi. Et bien sûr les magnifiques Kurosawa et Oshima.

    RépondreSupprimer
  9. oui CW , un beau CV là !
    ha la musique d'in the mood aussi !
    merci My Dog , je n'ai pas souvenir pour Tem po po.me dit rien de rien alors je regrette tout :-)

    RépondreSupprimer
  10. Le saké ne m'est nippon ni mauvais, perso.

    RépondreSupprimer
  11. Mizogushi avec un ZZZZZZZZZZZ comme celui de la fourmi. Ma fourche a langué, c'est l'heure des langues fourchues.
    Et le saké me fait le même effet qu'à CB, quand je suis assise.

    RépondreSupprimer
  12. c'est étrange : je pensais à vous à l'instant , pensant que vous ne me causiez plus , Christophe : je passais juste avant de m'éteindre !
    bien à vous ! ( que n'ai-je votre style , ho là là :-( ! )

    RépondreSupprimer
  13. roo CW ! moi c'est quand je suis rassis ! allez je vous bise goulument voire goulûment mais amicalement et avec votre carte accord !

    RépondreSupprimer
  14. Dac, dit-elle du fond de la nuit. Good night !

    RépondreSupprimer
  15. @ Watson
    In the mood of love, j'ai écrit un post là-dessus, pas d'actualités et jamais publié, une merveille et la musique à séduire les sirènes ...Pas une critique (il y en a déjà eu tant) mais plutôt un état d'âme ...
    et Kurasawa aussi, quel cinéma, le temps de vivre l'instant ...ce qu'on oublie souvent aujourd'hui au milieu des pop-corns !

    RépondreSupprimer
  16. @ Saravati : l'éloge de la lenteur... Kiss you.

    RépondreSupprimer
  17. In the mood of love... ouais...

    RépondreSupprimer
  18. Ouais, ou mouais.. my dog ? C'est drôle, j'ai toujours senti que c'était un film pour les femmes.... :-)

    RépondreSupprimer
  19. mon chien aussi (un peu confus)5 novembre 2009 à 23:12

    Savez, Watson, j'ose à peine dire c' que ce film m'inspire... On m' f'rait mauvaise presse... Mais tant pis : c'est du film qui m'emmerde grave, pour faire court. La poésie à la louche, bof et beurk...
    Désolé pour tous ceux qui aiment cette daube foireuse. :D

    RépondreSupprimer
  20. Moi c'est rêves de Kurosawa que je trouve extraordinaire. Un testament comme ils disent. La pluie de pétales de pêchers, le gargon perdu dans le tableau de Van Gogh, mais à voir sur grand écran. l'ai revu à la télé, ça perd sa force.
    Vu Les herbes folles. Mouais. Pas désagréable, de jolis moments mais je crois que le couple Azéma Dussolier est usé et Emmanuelle Devos est une actrice que je ne supporte pas.
    Désolée mon Cactus déçue comme tes vieilles dames qui tombent du trottoir

    RépondreSupprimer
  21. Le gargon est un garçon, on aura compris et pas une gorgonne

    RépondreSupprimer
  22. CW voulez-vous inaugurer mon nouveau blog ciné qui sera très différent avec la dite critique dont vous parlez , ok ?
    vous me l'envoyez ici ou là :
    " cactusjo69@hotmail.com "
    My Dog , ainsi va l'avis : pourriez-vous m'écrire un truc même long ce sera bon sur LE FANFARON de Risi !
    je conte sur vous deux déjà : ce blog me tient à coeur : j'en cherche le titre ! je vais le faire au Monde je pense !
    je conte vraiment sur vous deux !
    CW ouvrirait les ébats !
    ne me dites pas non !
    bises vrillées !

    RépondreSupprimer
  23. Zoë nous pondrait ensuite un truc sur Rèves de Kuro !
    là on est vraiment dans MA passion !
    j'y pense depuis longtemps à ce blog auquel je tiens beaucoup !
    vous y pensez ce ouiken pour lundi ! ( je dois m'absenter pour aller voir une dernière fois un Ami réel qui va décéder sous très peu- ne pèse plus que 40kgs_ , emporté en quatre mois par un triste concert de cancer : salope de faucheuse qui n'emporte que les gentils , les bons et épargnent trop souvent les cons )

    bon vendredi !

    RépondreSupprimer
  24. Bon alors vivement lundi ! Si ton mail est toujours le même, je t'envoie une ou deux photos ce week-end. Voilà ! :-)

    RépondreSupprimer
  25. Bonjour. L'adresse cactusjo69@hotmail.com ne semble plus valide, j'ai eu un retour de mail. Dommage ! A +

    RépondreSupprimer
  26. Tant mieux ! Je t'envoie quelques photos tout à l'heure ! Bises aussi

    RépondreSupprimer

Ainsi vous voici cactussés